Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay

Le soin à apporter aux adultes

Assumer la responsabilité du soin d’un parent, d’un conjoint ou d’un ami est une décision extrêmement généreuse — l’une de ces décisions auxquelles de plus en plus de gens sont confrontés chaque année. Une telle relation est à la fois très gratifiante et très stressante, car vous apprenez à aider quelqu’un à gérer son diabète, à s’adapter à d’autres états médicaux tout en gardant du temps pour vous. Un emploi du temps déjà chargé se charge encore davantage. Vous ne pouvez pas tout faire, mais vous voulez faire de votre mieux et en tirer satisfaction.

Vous pouvez commencer par un programme écrit. Commencez par parler avec un professionnel de la santé des choses dont aura besoin la personne dont vous allez vous occuper. Pensez à tout, de l’aide aux commissions et aux déplacements aux équipements spéciaux, à l’administration des médicaments et aux soins personnels quotidiens. Déterminez ensuite qui sera responsable de ces choses —un professionnel, vous-mêmes, une infirmière ou des membres de la famille et des amis.

Bien que le diabète puisse être géré, les gens se sentent souvent fatigués par la nécessite de devoir toujours faire attention à ce qu’ils mangent, se piquer le doigt pour les tests et avoir une activité physique suffisante. Plus une personne vieillit, plus ces exigences peuvent être difficiles à assumer, en particulier si la personne doit faire face à d’autres complications médicales, comme une baisse de l’acuité visuelle, une moindre mobilité ou des problèmes digestifs.

Rappelez-vous qu’il peut être difficile pour une personne qui vieillit d’accepter le fait qu’elle aura besoin d’aide. Personne n’aime avoir l’impression d’une perte d’indépendance. Efforcez-vous de continuer à parler à la personne comme à un adulte mûr, et veillez à l’impliquer autant que possible dans les décisions concernant ses soins. Plus une personne reste confiante envers elle-même, plus vous pourrez conserver de l’énergie pour vous.

Conseils pour suivre un adulte

  • Il peut être difficile pour certaines personnes d’accepter le fait qu’elles ne peuvent plus s’auto-assumer. Travaillez avec la personne dont vous vous occupez pour voir ce qu’elle est encore capable de faire. Faites appel à votre imagination, et vous trouverez les moyens de faire en sorte que cette personne se sente moins dépendante de vous.
  • Initiez des discussions. Même si vous avez le sentiment qu’il n’y a aucun sujet à aborder, parlez de ce que vous voyez par la fenêtre ou des évènements de la journée. Parler maintient les gens alertes et socialement intégrés.
  • Équipez la maison contre les chutes. Tomber peut avoir un effet dévastateur, en donnant à la personne le sentiment qu’elle ne peut rien faire sans une aide et en lui faisant peur. Aidez la personne à subir des contrôles réguliers des yeux et des oreilles, et retirez des passages tous les objets pouvant présenter un risque.
  • Créez une salle de bain plus sure en utilisant un matelas antidérapant dans la douche, ou en installant un siège de douche. Assurez-vous que toutes les barres pour les serviettes sont parfaitement fixées, et envisagez l’installation d’un siège surélevé si la personne éprouve des difficultés à se lever de sa chaise.
  • Encouragez la personne à participer à vie de la communauté et veillez à ce qu’elle puisse continuer à se livrer à ses activités favorites. Une activité physique, comme la marche ou le jardinage, est parfaite pour conserver un corps et un esprit en bonne santé.
  • Participez à un groupe de soutien aux bénévoles — spécifique pour le diabète ou plus général. Nombreuses sont les personnes confrontées aux mêmes difficultés et il est toujours bon de rechercher des conseils.
  • Gardez du temps pour vous. Vous avez besoin de temps pour poursuivre vos propres buts et intérêts. Aider quelqu’un ne veut pas dire mettre votre propre vie entre parenthèses.
  • Prenez le temps de vous pencher sur vous-mêmes. Si vous perdez le sommeil, montrez des signes de dépression, vous sentez en colère tout le temps ou négligez vos propres responsabilités, il convient alors de revoir ou d’arrêter d’apporter ces soins. Ne vous sentez pas coupables. Apportez les changements nécessaires ou trouver une autre solution.

Partager

Classé sous :