Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay

Diabète gestationnel

Le diabète gestationnel [diabète qui apparaît chez la femme non diabétique pendant sa grossesse] se produit lorsque les hormones de grossesse et le surpoids bloquent la capacité du corps de la femme à utiliser correctement l’insuline. Ce type de diabète peut affecter des femmes qui n’ont jamais souffert de diabète et disparaît généralement après l'accouchement.

Le diabète gestationnel peut entraîner une augmentation de la pression sanguine chez la mère et un poids à la naissance élevé chez le nourrisson. Il augmente également le risque de développer un diabète de type 2 pour la mère et le bébé à l’avenir. Ces risques peuvent être diminués en conservant un poids raisonnable, en maintenant une activité physique régulière et en adoptant un régime alimentaire sain. L’allaitement peut réduire le risque de diabète de type 2 chez l’enfant.

Diabétiques et grossesse : quels sont les problèmes ?

Lorsqu’une femme diabétique tombe enceinte, elle doit faire extrêmement attention à ces taux glycémiques lors de sa grossesse. Des taux glycémiques trop élevés peuvent en effet présenter des risques certains pour le fœtus, voire même des malformations à la naissance. Les médecins traitants et le diabétologue savent combien il est important de contrôler rigoureusement le taux glycémique de la femme enceinte avant la grossesse, mais surtout pendant les huit premières semaines, période pendant laquelle se développent les principaux organes de l’enfant !  

Les nombreux examens de routine permettent de veiller à la santé de la future mère et à celle de son enfant afin que la grossesse se passe sans problème, pareillement à celle d’une femme enceinte non insulinodépendante !

Diabète gestationnel : un état provisoire

Un diabète gestationnel peut apparaître lors de la grossesse et se termine, en général, avec celle-ci. Toutes les femmes enceintes devraient se soumettre à un test de dépistage du diabète gestationnel au cours des semaines 24 à 28 de leur grossesse. Un diabète gestationnel diagnostiqué et traité n’entraîne que peu de problèmes, parfois même aucun. La complication la plus fréquente est de donner naissance à des bébés trop grands ou qui vont avoir une crise d’hypoglycémie juste à leur naissance. Il faut veiller à ce que le taux glycémique de la mère reste équilibré jusqu’à la naissance du bébé. Dans certains cas, il s’avèrera également nécessaire de recourir à des injections d’insuline.

Bien que le diabète gestationnel soit une situation provisoire (pendant la grossesse), la probabilité qu’il apparaisse aussi lors de futures grossesses est très élevée (65%). Il en va de même pour le diabète de type 2 qui peut apparaître dans les 5 à 15 années suivantes. Les femmes qui ont déjà vécu un diabète gestationnel devraient faire contrôler une fois par an leur taux glycémique.

Partager

Classé sous :