Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay

Indice de glycémie

Les études montrent qu’envisager les effets des glucides sur votre glycémie ne consiste pas simplement à savoir combien de glucides vous assimilez, mais également leur source.1 Certains aliments provoquent une hausse rapide de la glycémie après un repas, tandis que d’autres entraînent une pointe moins élevée et une réduction progressive des taux de glycémie. La mesure de la rapidité avec laquelle un aliment quelconque entraîne une pointe de glycémie est appelée l’indice glycémique, ou IG.

Que signifie un chiffre d’IG ?

Les aliments à forte teneur en glucides sont classés sur une échelle de 1 à 100, 100 représentant l’effet du glucose pur sur l’organisme. Plus l’IG d’un aliment est bas, plus sa crête est lente. La manière dont les aliments sont cuits (par exemple, friture ou cuisson) peut également déterminer le niveau d’IG de la nourriture. Cet IG se divise en trois niveaux :2

  • Basse: inférieur à 55
  • Intermédiaire: entre 55 et 70
  • Élevé: supérieur à 70

Les aliments à faible IG sont, par exemple :

  • Le pain entier et les céréales
  • Le riz brun
  • Les pois secs et les lentilles
  • Les flocons d’avoine
  • Les patates douces
  • Les produits laitiers
  • Les pommes et les oranges

Les viandes et les graisses ont une faible teneur en glucides et ne sont pas classés à l’IG.

En liaison avec le comptage des glucides, l’examen des niveaux IG des différents aliments peut vous aider à stabiliser votre taux de glycémie durant la journée. La règle empirique est la suivante : plus l’IG est élevé, plus petite doit être la portion. Inversement, vous pouvez manger plus d’aliments à faible IG sans que cela ne surcharge votre taux de glycémie.

Vous pouvez choisir des aliments de la catégorie à faible IG plus souvent et voir si cela vous aide à conserver des niveaux de glycémie plus proches de la normale.

Partager

Classé sous :